Archives mensuelles : juillet 2014

VICTOIRE DES SALARIES DE FLEXCITE

Au bout de 3 semaines de grève, les salariés de FlexCité (Pam95 et Accès95), filiale de la RATP, ont enfin abouti à un accord avec leur direction.

Celui-ci porte essentiellement sur les conditions de travail et le respect du cahier des charges de cette délégation de service public du Conseil Général, notamment en matière de sécurité.

Ils ont également obtenu une revalorisation de leur salaire.

 

Malgré les pressions et les manœuvres de division de la direction, les salariés sont restés unis et déterminés tout au long de ce conflit dont le taux de gréviste a été de plus de 95 % pour une réelle prise en considération des conditions de transport des personnes fragilisées à mobilité réduite.

 

Leur mobilisation a reçu le soutien des camarades de la CGT RATP,  de la CGT FlexCité 94, de l’ensemble des camarades CGT du Val d’Oise, des élus du PCF et de la fédération 95 du PCF.

L’UL CGT de Montigny sera vigilante au côté des délégués PAM95 et Accès95 au respect et à l’application de l’accord.Taverny-greve

LES FEMMES DE CHAMBRES FONT LE MENAGE DANS LEUR CONTRAT

Les salariés de la société GM Service, qui sont en charges des hôtels Première Classe et Campaniles de St Witz, se sont mobilisés pour réclamer de meilleures conditions de travail

 

Après moins d’une semaine de grève, la direction a négocié et signé un protocole d’accord de fin de conflit

Mise en place de planning fixe

Les 11 grévistes ont vus leur contrat revalorisé de 25 H mensuel en plus

Aucune pénalité financière suite aux retards causés par les taxis

Paiement de 50% des jours de grèves

 

Pour cette première initiative, les salariés ont plus que bien avancé

Nous leurs souhaitons bon courage20140715_095947

intervention UD conflit PAM95/ FLEXCITE

 

Cergy, le 7 juillet 2014

Monsieur le Président du Conseil Général du Val d’Oise

et Mesdames messieurs les élu-e-s Territoriaux du Conseil Général

 Objet : Conflit social PAM95/FLEXITE

Monsieur le Président,Mesdames et Messieurs les élu-e-s,

Depuis le 25 juin 2014, les chauffeurs de l’entreprise FLEXITE et de la PAM95 sont en grève pour dénoncer leurs conditions de travail et les déficits organisationnels dégradant le service rendu aux usagers.

Dans l’article du Parisien du Val d’Oise du samedi 5 juillet 2014,  les déclarations du Conseil Général se cantonnent à un argumentaire purement « comptable » en demandant, entre autre, la mise en place d’un service de sous-traitance pour que l’activité reprenne.

Notre Union Départementale s’insurge contre cette déclaration irréfléchie et irresponsable.

Votre simple demande de relance de ce service de professionnels par des taxis privés de remplacement sans remédier aux causes profondes du problème est intolérable surtout que la responsabilité du Conseil Général est largement engagée en sa qualité de donneur d’ordres !

Notre département souffre d’un manque chronique de structures et de moyens adaptés pour les personnes handicapées  ce que dénoncent à travers leur profession, nos collègues actuellement en grève.

La mise en place d’une sous-traitance, pendant leur conflit s’apparente à une violation du droit de grève et à une attaque programmée des conséquence immédiates  de ce conflit et non aux causes profondes d’une politique de transport bradée et peu ambitieuse.

Par la présente, nous exigeons que le Conseil Général du Val d’Oise cesse immédiatement de se dédouaner de ses responsabilités et pèse de tout son poids :

–          Pour l’ouverture de réelles négociations sur la base des revendications des personnels,

–          Pour que ces chauffeurs puissent effectuer leurs missions dans de bonnes conditions

–          Pour que le transport des usagers à mobilité réduite sur le Val d’Oise devienne un véritable service de qualité de proximité respectant toutes les conditions de sécurité.

La grève est toujours une conséquence ultime d’un manque de dialogue et de prise en compte des besoins réels. Les grévistes ne sont ni des « saboteurs » ni des « preneurs d’otages », ni de « simples outils jetables » à remplacer sommairement  pour camoufler la réalité, Nous restons dans l’attente de vos  prochaines interventions qui nous l’espérons, seront plus constructives. Recevez, Monsieur le Président et Mesdames Messieurs les Conseillers, l’expression de notre parfaite considération.

VICTOIRE !!! les STEF réintégrés

Aujourd’hui mardi 1er juillet

Victoire au conseil des prud’ hommes de Pontoise

10 salariés du groupe STEF licenciés pour faits de grève ont été réintégrés !!!

La CGT ne lâchera jamais sur les questions de libertés syndicales

Les syndicaliste ne sont pas des voyous !!!

Nos revendications sont légitimes continuons le combat…

(voir communiqué en pièce jointe)ob_a73441_voyousVictoire Communiqué réintégration des 10 salariés de STEF PDF