CONTRAT UNIQUE : pour la CGT c’est toujours NON !!!

Thierry Lepaon, a fermement condamné vendredi l’idée d’un contrat de travail unique, jugée «intéressante» par le Premier ministre, car «ce serait la fin du contrat de travail à durée indéterminée».

voir un seul contrat pour remplacer toutes les formes de contrat existantes (dont CDI, CDD), la CGT ne «souhaite pas que ce soit testé» car «ce serait la fin du contrat à durée indéterminée»«c’est une remise en cause du CDI», a-t-il dit sur Europe 1. «Depuis dix ans, cette idée est travaillée dans notre pays» mais tant le Conseil d’orientation pour l’emploi que le Conseil économique social et environnemental l’ont «dégommée», a-t-il souligné.

Alors que l’idée est avancée pour flexibiliser le marché du travail et favoriser les embauches, «c’est pas la nature du contrat de travail qui inverse la courbe du chômage, c’est la croissance, c’est l’investissement, c’est l’emploi», répond Thierry Lepaon. Pour «que le chômage arrête de progresser» et «sécuriser les parcours professionnels», il a au contraire appelé à «durcir la loi sur les contrats à durée déterminée», regrettant que les embauches en CDD soient devenues «la règle», notamment pour les jeunes à l’entrée de la vie active.

Depuis le 1er juillet 2013, le coût de certains CDD, dont ceux de très courte durée, a été surenchéri pour les employeurs. Mais selon Lepaon, «les employeurs s’assoient volontairement sur la loi pour déréglementer le marché du travail, et notamment les conditions de vie, de travail et de rémunération».

Manuel Valls a répété mercredi et jeudi que le contrat unique était une «idée intéressante», affichant sa volonté d’agir sur les «inégalités importantes» entre les salariés «très protégés» en CDI et les précaires en CDD et en intérim.

SOURCE : Libération du 24 octobre 2014

breach-of-contract11-570x321

La maison des syndicats, n’est pas à vendre, elle appartient aux salariés du département !

banderole page info maison syndicats

Dans ce contexte de remise en cause permanent des acquis des salariés, de leurs moyens et outils,

nous appelons tous nos adhérents, élus et mandatés, nos structures professionnelles et territoriales,

nos professions et retraités, nos syndicats et sections syndicales à se mobiliser lors d’une

 

ASSEMBLEE GENERALE DEPARTEMENTALE DE SYNDIQUES

le mercredi 15 octobre 2014 à partir de 17 h. jusqu’à 19 h.

salle n° 2 – maison des syndicats à Cergy.

banderole maison syndicats finale

Lors de la séance publique plénière de l’Assemblée Départementale du Conseil Général

le vendredi 17 octobre 2014 à 9h30

devant le Conseil Général – Avenue du Parc à Cergy.

La Présence des militants le 17/10 dès 7H30 est souhaitée autour de barnums, du Kangoo, de la sono), café et croissants.

Il nous faut réussir cette initiative et faire une démonstration de force pour montrer notre détermination aux élus du Conseil Général pour garder nos locaux.

 

 

16 octobre 2014 tous en grève et manifestation RDV 13h00 Place de la Nation, PARIS

Moins 18 milliards pour l’Etat…

Moins 11 milliards pour les collectivités territoriales…

Moins 21 milliards pour l’assurance maladie et la protection sociale…

Austérité et plus de 5 millions de privés d’emploi!…

Salaires et conditions de travail de misère … 

STOP A LA CASSE SOCIALE

Le 16 octobre tous dans la rue !

Le 4 décembre dans les urnes !

tract austérité UD95 doc ici 

Le camp d’internement oublié d’Aincourt…

sous l’Occupation, le sanatorium d’Aincourt dans le Vexin fut réquisitionné par le régime de Vichy pour être un lieu de détention des communistes de la région parisienne, militants de ce parti interdit et syndicalistes de l’ex-CGTU, dès le 5 octobre 1940.(sources blog : http://www.le-blog-de-roger-colombier.com/page-4744500.html)

Cérémonie Commémorative du camp d’internement d’Aincourt
Samedi 4 octobre 2014 à 15h00
Parc de la bucaille, devant la stèle du GHIV
en mémoire des 7 fusillés du camp

                                                                                                                                           Venez nombreux

ACTIFS et RETRAITES: PAS DE TERGIVERSATIONS AGISSONS LE 30 SEPTEMBRE

Manifestation

Le 30 septembre 2014

Devant la Préfecture de région
5 rue Leblanc Paris 15e

 En face de l’hôpital Pompidou – RER Bd Victor – métro Balard

 

à 14 h 30 où une délégation sera reçue.


Ensuite MANIFESTATIONjusqu’à France Télévision

Exigeons:

–          Un rattrapage immédiat de 300 € par mois pour tous les retraités.

–          La revalorisation des pensions et des retraites complémentaires au 1er janvier indexées sur les salaires moyens

–          Le minimum retraite égale au Smic que la CGT revendique à 1700€ brut pour une carrière complète.

–         Le relèvement des pensions de reversion à 75% de la retraite initiale

–         Le rétablissement de la 1/2 part pour le calcul de l’impôt sur le revenu.retraites_CGT

MOBILISONS, NOUS : PROTECTION SOCIALE, EMPLOIS, SALAIRES…

L’Union Départementale CGT 95 appelle :

 tous lesmilitants,

les syndiqués, les salariés, actifs ou privés d’emploi,les retraités à se mobiliser :

les 30 septembre et 16 octobre 2014

 tous les salariés à participer massivement à

toutes les élections du public comme du privée notamment celledu

4 décembre 2014.

Tous ensemble,

dans toutes les formes d’actions, par la grève et par le vote,

imposons des négociations sur nos revendications..                                                                                                     tract UD mobilisations sept oct 2014 ici